1 avril 2020

Comment composer avec une crise sanitaire mondiale : le témoignage de trois dirigeants des RH

Dans le cadre du Sommet virtuel des hauts dirigeants du secteur de la gestion du capital humain présenté par Ceridian, les dirigeants des RH d’Allianz Global Investors, de Builders FirstSource et de la Society for Human Resource Management (SHRM) ont expliqué comment ils ont intensifié leurs efforts pour offrir une direction à leurs employés et à leur communauté tout au long de la pandémie de COVID-19.

Lors du dernier Sommet virtuel des hauts dirigeants du secteur de la gestion du capital humain présenté par Ceridian, Tom Cielak, vice-président des opérations de RH chez Allianz Global Investors, Sean Sullivan, dirigeant principal des RH à la Society for Human Resource Management (SHRM), et John Foley, vice-président des RH chez Builders FirstSource, ont présenté à plus de 500 participants leurs stratégies de leadership pendant la crise sanitaire mondiale. Leur témoignage nous a permis de mettre en évidence quatre grands thèmes qui pourront être utiles à d’autres dirigeants en cette période d’incertitude.

Adopter un leadership calme, stable et résilient

« Chacun craint pour sa santé et sa sécurité ainsi que pour celles de sa famille, en plus de s’inquiéter pour son emploi. Dans ce contexte, il est essentiel de fournir du calme et de la stabilité à l’ensemble du personnel », a affirmé M. Foley relativement à la pandémie de COVID‑19.
Après avoir eu pendant plusieurs semaines l’impression de n’encaisser que de mauvaises nouvelles, celui-ci s’est levé le dimanche précédant le Sommet en se disant : « Ça suffit. Renversons la vapeur, et transformons cette tragédie en triomphe. La situation actuelle nous offre une occasion sans pareil d’agir en vrais dirigeants. »

Impossible de dire si nous sommes en plein sprint ou en plein marathon – ou une combinaison des deux – étant donné que personne ne sait vraiment combien de temps durera la pandémie, a poursuivi M. Foley. Une chose est sûre : aujourd’hui plus que jamais, les dirigeants se doivent d’être résilients.

M. Cielak a tenu des propos similaires sur la question du calme et du leadership. Celui-ci a indiqué que son équipe et lui travaillent avec empressement pour que leurs employés soient rémunérés deux fois par mois et continuent d’avoir accès à leurs avantages.

« Nous ne sommes pas dans des conditions de travail normales, mais du point de vue des RH, je veux que tout soit normal. » – Tom Cielak, vice-président des opérations de RH, Allianz Global Investors

Communiquer fréquemment avec les employés, la communauté et les principales parties prenantes

Étant donné la grande incertitude quant à la date du retour à la normale et à la façon dont celui-ci s’effectuera, M. Foley, M. Cielak et M. Sullivan se sont entendus pour dire que la communication avec les employés et les membres de la communauté a jusqu’à présent joué un rôle capital.

M. Sullivan a souligné la façon dont la SHRM a facilité les communications au sein de sa communauté comptant plus de 300 000 membres et de 420 employés. L’organisation a renforcé son architecture réseau et a publié sur son site Web du nouveau contenu lié à la COVID‑19 afin que chacun soit au fait de l’actualité et des plus récentes recommandations. « La semaine dernière uniquement, l’équipe du Knowledge Advisor Center a reçu plus de 20 000 appels de personnes qui cherchaient des réponses et de l’aide relativement à la COVID‑19 », a indiqué M. Sullivan.

Autre exemple du poids de la SHRM dans le milieu des RH : l’organisation a aussi tenu le 10 mars un webinaire avec le docteur Jay C. Butler, directeur adjoint du service des maladies infectieuses du Centers for Disease Control and Prevention (CDC), auquel plus de 40 000 personnes ont participé.

M. Foley a jouté qu’il préconise les communications franches et fréquentes avec les employés. L’entreprise Builders FirstSource publie des messages quotidiens, étant donné la vitesse à laquelle la situation évolue.

« Rien ne se répand plus vite qu’une rumeur. Essayez d’aller au-devant des rumeurs, de faire le point tous les jours avec les employés en télétravail, et de leur fournir conseils et orientation. Rappelez-leur que leur travail contribue à changer les choses et qu’il s’inscrit dans un grand mouvement général », a conseillé M. Foley.

Faire preuve de souplesse

En quelques mois à peine, les entreprises et leur personnel ont dû changer radicalement leur façon de mener leurs activités en réponse à la pandémie de COVID-19. C’est la preuve que la souplesse et la capacité d’adaptation sont des qualités inestimables.

Les dirigeants doivent être créatifs et trouver des façons de garder les voies de communication ouvertes avec les employés et de rester humains, surtout en période de crise.

« Aujourd’hui plus que jamais, nous devons faire preuve d’humanité et d’inventivité. En d’autres mots, même en mode télétravail, il faut utiliser tous les moyens à notre disposition pour communiquer, prendre des nouvelles de nos collègues et prendre soin des autres. » – Sean Sullivan, dirigeant principal des RH, SHRM

M. Foley a souligné au passage que la décision de Builders FirstSource de faire passer tous les employés des bureaux en mode virtuel n’a eu aucun impact sur la productivité. L’entreprise a aussi modifié sa politique relative aux vacances. Avec la fermeture des écoles, les parents ont en effet besoin de flexibilité pour s’occuper de leurs enfants. « Les employés peuvent prendre jusqu’à 80 heures de vacances non cumulées. Nous avons déjà reçu des milliers de demandes à cet effet », a-t-il indiqué.

De son côté, M. Cielak a fait remarquer que les entreprises doivent aussi revoir la façon dont le travail est effectué à l’interne et évaluer quels projets sont essentiels aux activités de l’entreprise dans le contexte actuel. C’est l’occasion de trouver de nouvelles façons de tirer parti des compétences du personnel existant.

« Il faut établir les priorités, surtout en ce moment. Certains projets devront être mis de côté, et ceux qui seront jugés prioritaires devront être essentiels à la mission générale de l’organisation. Les employés dont les fonctions actuelles ne répondent pas à ce critère devront être réaffectés à des tâches essentielles », a expliqué M. Cielak.

Appuyer la communauté et diriger par l’exemple

Les trois dirigeants s’entendent sur une chose : on ne peut sous-estimer l’importance de venir en aide à la communauté pendant la crise de COVID‑19.

« Nous pensons qu’il est important de diriger par l’exemple. S’il est possible d’aider concrètement la communauté, il ne faut pas hésiter à faire le premier pas », a expliqué M. Sullivan.

Par exemple, comme les réserves de sang sont au plus bas aux États-Unis en ce moment, la SHRM collabore avec le bureau régional de la Croix-Rouge américaine au nord de la Virginie pour organiser une collecte de sang à laquelle pourront participer les employés de la SHRM et les membres de leur famille.

Par ailleurs, l’organisation défend les intérêts des travailleurs et des entreprises sur bon nombre de plateformes gouvernementales.

« Dans les deux dernières semaines, nous avons communiqué avec le U.S. Department of Homeland Security (DHS) afin de demander l’assouplissement de certaines règles entourant le formulaire I-9 et le processus de vérification à l’embauche, a expliqué M. Sullivan. Nous avons entre autres demandé qu’il ne soit plus obligatoire de se présenter en personne pour vérifier les documents que doivent fournir les nouveaux employés, étant donné la situation extraordinaire que nous traversons. Le 20 mars, le DHS a annoncé qu’il assouplissait ces exigences. Nous avons été très heureux de cette réalisation, car cette mesure aide les gens à s’adapter dans le contexte actuel. »

M. Foley a conclu l’entretien en soulignant que tous les dirigeants se heurtent aux mêmes incertitudes par rapport à la COVID‑19. « Nous avançons tous à tâtons. La dernière fois qu’une situation similaire s’est produite, c’était lors de la pandémie de grippe espagnole il y a 102 ans! »
Son conseil : nous devons nous entraider davantage en échangeant des conseils et des pratiques exemplaires – surtout en ce qui concerne la gestion des RH.

« Quel que soit le secteur d’activité, les personnes demeurent des personnes, et le même régime 401(k) leur est offert. N’hésitez donc pas à communiquer avec vos pairs et à vous renseigner sur ce qui se passe de leur côté », a conseillé M. Foley.

« La situation actuelle nous offre une occasion sans pareil d’agir en vrais dirigeants. C’est un grand moment pour faire partie d’une équipe de gestion des RH. Je suis optimiste, et je suis convaincu que nous gagnerons cette bataille. » – John Foley, vice-président des RH, Builders FirstSource

Merci!

Vous recevrez notre prochaine infolettre dès qu’elle sera prête.

Abonnez-vous à notre infolettre

Obtenez les dernières nouvelles en matière de leadership éclairé de la part de Ceridian.
Veuillez consulter la politique de confidentialité de Ceridian pour en savoir plus.
×
Renseignez-vous sur nos produits, consultez notre documentation, et plus encore. Entrez votre requête dans le champ de recherche ci-dessus. Des résultats s’afficheront à mesure que des mots-clés sont saisis.