24 juin 2019

L’effectif de demain : cinq tendances mondiales qui influeront sur la gestion des talents

Leagh Turner, présidente de Ceridian, aborde la force de la combinaison employés-technologies, ainsi que les tendances qui influenceront les entreprises dans la course au recrutement, dans le contexte du travail de demain.

Leagh Turner

Présidente de Ceridian, Mme Turner est responsable de la génération de revenus à l’échelle mondiale et de la direction des opérations quotidiennes. Elle supervise également la stratégie de mise en marché de l’entreprise ainsi que ses activités sur le terrain. Mme Turner défend ardemment la place des femmes aux postes de direction, et elle a été reconnue comme l’une des 100 Canadiennes les plus influentes par le Women’s Executive Network en 2016.

En mai dernier, Toronto a accueilli dans le cadre de la conférence Collision divers acteurs du secteur technologique, que ce soit des sociétés concevant des logiciels d’entreprise ou encore de jeunes pousses de logiciel-service. Les discussions ont porté sur les innovations qui changent la donne et qui perturbent toutes les facettes de notre quotidien. Car on ne peut plus en douter : les changements qui bousculeront nos vies personnelles et professionnelles sont déjà à nos portes.

 

Le panel sur le travail de demain qui était animé par Sara Ashley O’Brien de la chaîne CNN Business a abordé la question de l’avenir du monde du travail et des façons dont les entreprises doivent commencer à s’y préparer. La majeure partie des échanges entre les experts invités – Sarah Nahm, cofondatrice et chef de la direction de Lever; Allan Grant, cofondateur de Hired.com et de Talkable.com; John Hill, chef des systèmes d’information chez Rogers Communications et moi-même – a porté sur l’urgence de mettre l’humain au cœur de l’expérience employé (page en anglais).

 

Imaginez : selon un rapport du McKinsey Global Institute, de 400 millions à 800 millions d’employés dans le monde pourraient être remplacés par l’automatisation d’ici 2030, et jusqu’à 375 millions d’employés devront se reconvertir et acquérir de nouvelles compétences.

 

Il ne faut cependant pas oublier que les perturbations débouchent sur de nouvelles possibilités. Pour assurer la pérennité de leur organisation, les dirigeants doivent considérer leur effectif comme leur actif le plus stratégique et tâcher de comprendre quels effets les vecteurs de changement auront sur lui. Ainsi, les dirigeants pourront choisir judicieusement les technologies qui créeront des occasions pour les employés. Voici cinq tendances qui influeront sur la façon de recruter et de conserver des candidats de talent, quelle que soit la taille de l’entreprise.

 

Cinq tendances mondiales qui influeront sur votre stratégie de gestion des talents

1. Adoption stratégique de la technologie

C’est indéniable : les technologies perturbatrices comme l’analyse des mégadonnées, l’intelligence artificielle et l’apprentissage machine bouleverseront les modèles traditionnels.

 

Même si l’on prévoit que des millions d’emplois aux États-Unis seront remplacés par l’intelligence artificielle et l’apprentissage machine au cours des prochaines années, de nouveaux emplois naîtront afin de mieux travailler avec ces technologies.

 

Les organisations les plus stratégiques ont dès lors la possibilité de ne pas cantonner les employés dans des tâches précises, mais de les amener à considérer leur rôle dans l’évolution globale de l’entreprise.

 

Les organisations ouvertes aux nouvelles technologies permettant aux employés de se concentrer sur des tâches plus stratégiques observeront une hausse marquée de la mobilisation de leur effectif. Chacun consacrera donc moins de temps aux tâches courantes, et plus de temps à la croissance durable de l’entreprise.

 

2. Lacunes en matière de compétence et ascension du travailleur du savoir

Alors que les tâches routinières et manuelles sont peu à peu automatisées, de trop nombreuses organisations peinent à proposer une reconversion ou un perfectionnement à leur effectif. Le changement de cap vers des postes fondés sur le savoir exige de modifier la façon de recruter et de former les employés, ainsi que d’utiliser leurs compétences, si l’on souhaite faire évoluer l’entreprise.

 

La reconversion et le perfectionnement de l’effectif ont été des thèmes majeurs de notre discussion pendant la conférence. Et pour cause : les dirigeants d’entreprise doivent absolument voir leur effectif comme un vivier leur permettant de cultiver les compétences pouvant répondre à leurs besoins immédiats et futurs. Pour cela, il faut entretenir une culture axée sur l’apprentissage et offrir sans cesse des occasions de perfectionnement aux employés afin qu’ils puissent occuper de nouveaux postes plus gratifiants, et dont la portée et les responsabilités sont plus grandes.

 

Dotée des technologies adéquates, l’équipe des RH peut devenir un partenaire stratégique de l’entreprise en offrant des programmes d’apprentissage et de perfectionnement plus efficaces et personnalisés qui permettront de rehausser les compétences des employés de talent et d’offrir une plus-value à la clientèle.

 

Visionnez la discussion sur le travail de demain

 

 

3. Réponse aux besoins d’un effectif multigénérationnel

Les effectifs réunissent aujourd’hui des employés issus de cinq générations différentes ayant toutes des motivations et des besoins distincts. Bon nombre d’organisations peinent à proposer une expérience employé qui répond à cet éventail de besoins, ainsi qu’un milieu diversifié et inclusif favorisant la mobilisation et l’épanouissement.

 

Les organisations tournées vers l’avenir conjuguent stratégies de gestion des talents et technologies pour créer une expérience employé plus agile et plus souple. Elles peuvent par exemple, répondre aux attentes des travailleurs de l’économie à la demande qui souhaitent être rémunérés le jour même où ils ont fourni des services, ou permettre diverses structures de travail pour les employés qui sont à différentes étapes de leur vie. Bref, ces entreprises adaptent l’expérience aux besoins des effectifs de notre temps.

 

4. Course mondiale au recrutement de talents

Comme l’a mentionné Sarah Nahm de Lever dans le cadre du panel, si les bassins de talents étaient autrefois délimités géographiquement, la course au recrutement se déroule aujourd’hui sur l’échiquier mondial.

 

Les profils les plus recherchés se font rares, et cela n’a rien d’étonnant. Les entreprises doivent composer avec un marché dont le taux de chômage a atteint un plancher record, et avec une pénurie de main-d’œuvre dotée de compétences cruciales. Étant donné la discordance actuelle entre les compétences disponibles et les compétences requises, les méthodes de recrutement traditionnelles ne suffiront pas à répondre aux attentes, tant à celles des organisations que des employés potentiels.

 

En guise de réponse, les organisations chefs de file se démarquent par leur culture. C’est d’ailleurs pourquoi elles demandent aux responsables des RH d’intégrer de façon stratégique la culture d’entreprise à chaque étape de l’expérience employé. La raison d’être de l’entreprise, la signification du travail, la croissance et le perfectionnement professionnels, ainsi que la transparence sont des éléments essentiels pour arriver à recruter et à fidéliser de bons employés. Selon la dernière édition du rapport L’état du capital humain de Ceridian (en anglais), 51 % des employés ont le sentiment d’avoir une incidence sur les objectifs de leur entreprise. Et de ce groupe, 92 % se disent satisfaits au travail.

 

5. Gestion de la complexité associée à la conformité à la réglementation

Le milieu de la réglementation se complexifie et exige des investissements croissants. Il n’est pas rare de voir tous les paliers de gouvernement modifier des règles ou en introduire de nouvelles pour moderniser le marché du travail nord-américain. Bien qu’ils soient bien intentionnés et souvent utiles, ces changements entraînent des difficultés pour les organisations qui doivent s’y conformer. En effet, elles doivent faire le suivi des changements, les gérer et faire les déclarations connexes de façon à répondre aux exigences en constante évolution. Sans compter que les entreprises qui croissent à l’échelle mondiale doivent aussi respecter la réglementation et les exigences imposées par les gouvernements étrangers.

 

Les dirigeants qui sont tournés vers l’avenir tirent avant tout parti de la technologie pour assurer le suivi et la gestion des lois et des politiques en vigueur, limiter les erreurs potentiellement coûteuses, et utiliser plus judicieusement leur temps et leurs ressources.

 

Se concentrer sur son personnel, c’est renforcer son organisation : voilà l’un des principaux messages adressés aux dirigeants qui participaient à la conférence Collision. En bâtissant une culture fondée sur l’innovation et en tirant parti de technologies qui outillent les employés et participent à leur perfectionnement, vous favorisez la mobilisation de l’effectif et l’évolution de l’entreprise.

 

Merci!

Vous recevrez notre prochaine infolettre dès qu’elle sera prête.

Abonnez-vous à notre infolettre

Obtenez les dernières nouvelles en matière de leadership éclairé de la part de Ceridian.
Veuillez consulter la politique de confidentialité de Ceridian pour en savoir plus.

Autres publications qui pourraient vous intéresser

© Ceridian Canada Ltée. Tous droits réservés.    Confidentialité    Modalités et conditions
×
Renseignez-vous sur nos produits, consultez notre documentation, et plus encore. Entrez votre requête dans le champ de recherche ci-dessus. Des résultats s’afficheront à mesure que des mots-clés sont saisis.