4 novembre 2021

Cinq stratégies pour maintenir la mobilisation des employés au sein de votre PME

À quel point vos employés sont-ils mobilisés? La mobilisation des employés influence énormément le rendement, tant à l’échelle individuelle qu’organisationnelle. Une étude menée par Hays Canada a révélé que la pandémie avait entraîné un changement d’attitude de la part des travailleurs – en effet, 47 % des employés de bureau canadiens songeraient sérieusement à quitter leur poste actuel. Les employés réévaluent désormais leurs priorités au travail, et recherchent des organisations qui se soucient de leur personnel en période d’incertitude, et qui leur permettent de se sentir utiles.

À une époque marquée par un fort taux de roulement et par un marché de l’emploi hautement concurrentiel, il est essentiel d’adopter une approche centrée sur les employés pour favoriser leur fidélisation. Selon le sondage National Work from Home Survey, 8 % des Canadiens souffrent davantage d’épuisement professionnel et vivent plus de conflits entre le travail et la vie privée qu’avant la pandémie.

Un employé mobilisé peut s’avérer un atout de taille pour votre équipe, car sa motivation et son dévouement contribueront à accroître la productivité et à améliorer la culture organisationnelle. Une étude menée par Asana portant sur les conditions psychologiques de la mobilisation personnelle au travail suggère que la mobilisation des employés repose sur trois facteurs essentiels, à savoir le sentiment d’utilité, la sécurité et le bien-être.

Asana a décomposé ces trois facteurs pour dégager les définitions qui suivent :

  • Sentiment d’utilité – Les travailleurs se sentent valorisés et utiles dans leur milieu de travail.
  • Sécurité – Les travailleurs se sentent à l’aise d’être eux-mêmes au travail et avec leurs collègues.
  • Disponibilité des ressources – Les travailleurs sentent qu’ils disposent des ressources physiques et psychologiques dont ils ont besoin pour accomplir leur travail.

Voici quelques mesures clés que les organisations peuvent adopter pour favoriser la mobilisation de leurs employés.

Prendre en compte la mobilisation dans le processus d’intégration

Établissez la norme dès la date d’entrée en service des employés. Vos pratiques en matière d’intégration vous aideront à donner une bonne première impression, et influenceront la façon dont vos employés perçoivent leur relation avec vous, ainsi que l’organisation elle-même. Lintégration des nouveaux employés est l’une des plus importantes fonctions des RH, car le taux de roulement peut atteindre les 20 % dans les 45 jours suivant l’entrée en poste.

En effet, une intégration inadéquate peut entraîner une baisse de moral, une démobilisation et une perte de confiance à l’égard de l’organisation. De fait, près de 90 % des nouveaux employés décident dans les six mois suivant leur embauche s’ils souhaitent rester en poste. C’est pourquoi il est important de prendre en compte la mobilisation dès le départ afin de fidéliser les employés à long terme.

L’utilisation d’un environnement libre-service favorisera l’autonomisation des employés en leur permettant de consigner facilement leurs renseignements personnels. Ils pourront ainsi eux-mêmes maintenir à jour leurs données, ainsi que consulter leurs bulletins de paie, leurs documents fiscaux et leurs données relatives aux RH.

Il en va de même pour l’intégration des employés mutés ou promus. En effet, les employés existants sont en droit de s’attendre à une expérience similaire à celle des nouveaux employés pour les aider à s’adapter à de nouvelles fonctions ou à un nouvel environnement de travail. En leur offrant une telle expérience, vous favoriserez un sentiment de stabilité au travail chez vos effectifs.

Autonomiser davantage les employés

Selon une étude publiée sur le site ScienceDaily, les employés qui jouissent d’une plus grande autonomie au travail affichent une satisfaction professionnelle accrue et notent une amélioration de leur bien-être. Parmi les 20 000 travailleurs sondés, ce sont ceux qui avaient davantage de contrôle sur leur rythme et leurs heures de travail qui se disaient les plus satisfaits. Voilà pourquoi il faut saisir toutes occasions possibles pour autonomiser les employés.

L’établissement des horaires est un autre aspect où l’autonomie est un atout important. Le fait de laisser les employés concevoir eux-mêmes leur semaine de travail en fonction de leur style de vie leur procure en effet un sentiment de contrôle, en plus de leur permettre de s’acquitter de leurs obligations d’aidant naturel, de prendre des pauses pour s’occuper de leur santé mentale, et de mieux concilier travail et vie personnelle. Les outils de gestion des effectifs peuvent vous aider à établir des horaires équitables qui prennent en compte à la fois les besoins des employés et ceux de l’entreprise.

Les gestionnaires comme les employés apprécient les systèmes de suivi des heures qui leur procurent davantage d’efficacité, par exemple grâce à la liaison automatique des données de pointage, des horaires et de la paie. Un logiciel de gestion automatisée des heures et de l’assiduité permettant de centraliser toutes les données sur les employés en un seul système contribuera par exemple à réduire les erreurs de traitement de la paie. Grâce aux fonctions mobiles de gestion des heures, les employés peuvent pointer leurs heures d’arrivée et de départ, modifier leurs cartes de pointage et exécuter des transferts de tâches facilement au moyen de leur téléphone. Les gestionnaires peuvent alors réinvestir le temps ainsi gagné dans l’accompagnement et le perfectionnement de leurs équipes.

Encourager la collaboration

Selon une étude citée par le magazine Harvard Business Review, les travailleurs manifestent souvent plus de loyauté envers leurs collègues qu’envers l’entreprise elle-même. La camaraderie au travail engendre en effet une admiration et un respect mutuels qui poussent les employés à se dépasser afin de générer de meilleurs résultats. L’amélioration de la mobilisation et de la collaboration figurent parmi les principales stratégies d’affaires des organisations à l’échelle mondiale, car ces deux aspects ont une incidence tant sur la satisfaction des employés et des clients que sur la valeur partenariale.

Mais un milieu de travail collaboratif ne se crée pas du jour au lendemain. Il faut commencer par repérer qui sont les leaders en mesure d’aider chacun, individuellement, à réaliser tout son potentiel. Au sein d’une PME, où les effectifs possèdent souvent tout un éventail de compétences, il est plus facile d’encourager le travail d’équipe et de permettre aux employés d’apprendre les uns des autres. Une équipe dont les membres ont du plaisir à travailler ensemble sera plus motivée, plus efficace et plus encline à innover.

Offrir un soutien personnalisé

Personne n’aime se sentir comme le simple rouage d’une machine. Les employés d’aujourd’hui souhaitent être traités comme des égaux par leurs supérieurs. En cela, les PME ont un avantage sur les grandes sociétés, car les gestionnaires ont souvent l’occasion de travailler directement avec leurs employés et d’apprendre à les connaître. Les employés ont également plus facilement accès à l’équipe de la haute direction, et interagissent couramment avec celle-ci tant sur le plan professionnel que personnel, ce qui se produit rarement dans les organisations de plus grande envergure.

Le bien-être fait désormais partie intégrante de l’expérience employé et joue un rôle essentiel dans la mobilisation. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, les employés qui souffrent d’épuisement professionnel sont plus sujets à l’absentéisme et à une baisse de productivité. Pensez à prévoir des réunions individuelles régulières avec vos employés afin de faire le point et de vous assurer que leur charge de travail leur convient toujours.

Les PME, dont les équipes, souvent très soudées, ne sont pas assujetties aux modalités de travail traditionnelles, peuvent offrir davantage de flexibilité que les grandes entreprises. Cette expérience personnalisée peut s’avérer un aspect important de leur proposition de valeur, et les aider à aller chercher des employés de talent même en offrant un salaire moins concurrentiel.

Intégrer la reconnaissance aux activités habituelles

Vos employés accomplissent un excellent travail, et ils pourraient faire encore mieux avec davantage de reconnaissance. Entre autres avantages, la reconnaissance des employés permet d’accroître la satisfaction, la productivité et la fidélisation des employés, en plus de contribuer à établir une culture axée sur l’autoperfectionnement. Rappelez-vous de communiquer régulièrement avec vos employés à haut potentiel pour les aider à entrevoir un parcours de carrière et des occasions d’avancement au sein de votre organisation.

Intégrez la reconnaissance à vos activités habituelles, par exemple aux réunions d’équipe hebdomadaires. Vous pouvez aussi souligner les réussites dans le cadre de mises à jour mensuelles. Il est préférable de saluer l’excellent travail des employés sur-le-champ plutôt que d’attendre six mois pour le faire. L’expression de votre gratitude peut contribuer à motiver vos employés – en effet, lorsque ceux-ci se sentent valorisés au travail, ils sont plus enclins à continuer d’adopter un comportement prosocial.

L’instauration de programmes d’incitation au rendement est une autre bonne façon d’intégrer la reconnaissance à vos activités quotidiennes. Par exemple, HeyTaco, un logiciel complémentaire de la plateforme Slack, permet aux membres d’une équipe de s’envoyer des tacos pour souligner les bons coups de leurs collègues. Les employés et les gestionnaires peuvent ainsi établir une culture axée sur une reconnaissance régulière, au moyen d’une approche ludique faisant appel à un tableau de classement et à des niveaux d’accomplissement.

En somme, la mobilisation des employés au sein de votre PME s’inscrit dans le cadre d’une stratégie à long terme susceptible de générer une valeur tangible, en vous aidant à fidéliser vos employés de talent, à bâtir des équipes plus productives et innovatrices, et à créer un milieu de travail où les gestionnaires misent sur la réussite de chacun.

Gladys Miranda

Gladys Miranda est gestionnaire principale du marketing chez Ceridian.

Voir tous les billets

Merci!

Vous recevrez notre prochaine infolettre dès qu’elle sera prête.

Abonnez-vous à notre infolettre

Obtenez les dernières nouvelles en matière de leadership éclairé de la part de Ceridian.
Veuillez consulter la politique de confidentialité de Ceridian pour en savoir plus.
×
Renseignez-vous sur nos produits, consultez notre documentation, et plus encore. Entrez votre requête dans le champ de recherche ci-dessus. Des résultats s’afficheront à mesure que des mots-clés sont saisis.