1 avril 2020

Cinq stratégies pour mobiliser les télétravailleurs

Pour limiter la propagation de la COVID-19, de nombreux employés travaillent de la maison. Voici cinq stratégies pour aider les employés à demeurer productifs et mobilisés dans un cadre autre que le bureau.

La COVID-19 a changé notre façon de travailler de manière soudaine et radicale. Pour les employeurs et les employés, les défis sont nombreux – et ce, même dans les secteurs qui ne sont pas liés au voyage ou à l’organisation d’événements. Des entreprises de toutes tailles ont décidé de fermer leurs bureaux, forçant certains employés à faire du télétravail pour la première fois et à établir un bureau à la maison. 

Les employés qui ont des enfants à la maison et qui doivent veiller sur ces derniers, faire l’école à la maison ou trouver des services de garde d’urgence n’auront peut-être pas un « bureau à domicile » pleinement fonctionnel. Par ailleurs, pour les employés qui doivent prendre soin de proches âgés ou vulnérables, la crainte de leur faire courir un risque accru s’ajoute à leur fardeau. 

Enfin, même pour les employés dont la situation semble plus simple, soit ceux qui vivent seuls et sont en mesure de travailler de la maison, la tâche consistant à reproduire une journée de travail normale dans ce nouveau contexte provoquera, au mieux, quelques maux de tête.

Répercussions morales de la COVID-19 : une question à aborder de front 

Outre les difficultés pratiques et financières, une nouvelle crise de taille attend les employés : la chute du moral entraînée par l’inquiétude et l’isolement. 

Même avant l’établissement des mesures d’éloignement social, trois personnes sur quatre disaient se sentir seules. Maintenant qu’un grand nombre de personnes voient leurs possibilités d’interactions réduites à néant sur une longue période, la santé mentale collective est mise à mal. L’humain carbure aux interactions sociales. Même pour ceux qui aiment l’idée de travailler en pyjama pendant un certain temps, le fait de ne plus voir régulièrement les visages qui nous sont familiers peut avoir des conséquences néfastes.

Dans les jours à venir, alors que les employées s’adapteront à leur nouvelle routine professionnelle, les employeurs devront absolument faire des interactions personnelles une priorité. Les entreprises ont déjà amorcé la transition technologique nécessaire au télétravail. Par exemple, Zoom a enregistré une hausse importante des téléchargements, et les entreprises concevant des logiciels se dépêchent de présenter de nouveaux produits. Mais au bout du compte, c’est la connexion émotionnelle qui permettra à la main-d’œuvre de survivre – et de performer.

Et au-delà de la crise, ces aménagements demeureront nécessaires. Les habitudes que nous adoptons en ce moment ont toutes les chances de rester, et d’accélérer le passage à une ère où le travail est plus souple et moins dépendant des lieux de travail et des interactions physiques. 

Cinq approches qui favorisent le bon déroulement du télétravail 

Les mesures que nous prenons aujourd’hui pour favoriser avant tout une véritable mobilisation des employés pourraient contribuer à un avenir prospère. En cette période éprouvante, vous pourriez découvrir de nouvelles façons de travailler et des solutions novatrices. Plus important encore, cette empathie que nous ressentons tous plus intensément pourrait rapprocher les employés en une équipe plus unie, prête à relever les défis qui se présenteront. Car il est vrai qu’un effectif mobilisé est 17 % plus productif, même en situation normale.

Voici quelques pistes pour commencer :

1. À l’écran, restez présent. Les dirigeants qui veulent appuyer les télétravailleurs sur le plan émotionnel doivent pratiquer l’écoute active. Pour ce faire, les logiciels fiables de vidéoconférence sont l’outil adapté. Toutefois, pendant une vidéoconférence, restez présent. Ne faites pas autre chose à l’écran pendant que votre interlocuteur vous parle. Accordez-lui toute votre attention, comme si vous étiez assis en face de lui. 

2. Faites un pas de plus vers la flexibilité. Si les modalités de travail flexibles avaient déjà la cote, elles prennent un tout autre sens en période de crise. Aujourd’hui, il faut pousser le concept plus loin et trouver de nouvelles façons de travailler afin que les employés puissent s’adapter continuellement à leur situation familiale. Par exemple, tous les membres de votre équipe actuelle sont des parents. Lorsqu’un employé doit à la fois travailler de la maison et s’occuper de ses enfants parce que la garderie a fermé ses portes, il n’a d’autre choix que de travailler autrement. Par exemple, les réunions vidéo spontanées et les pauses imprévues pourraient alors faire partie de son quotidien.

3. Préparez votre réaction aux imprévus. Il est impossible de prévoir tout ce qui nous attend dans les prochaines semaines. Par contre, chacun peut préparer sa réaction aux changements imprévus. Lorsque surviendront les inévitables interruptions, réagissez avec tact. Vous démontrerez ainsi que vous comprenez bien la situation et que vous appréciez vos employés.

4. Prévoyez du temps pour la rétroaction et le soutien entre pairs. Il est plus important que jamais de parler des épreuves et des réussites. Prévoyez du temps pour parler avec les employés, écouter leurs difficultés et faire le point sur la transition. Favorisez l’amélioration du moral des employés en les orientant vers les réseaux de soutien qui leur permettront d’obtenir de l’aide de leurs pairs. 

5. Montrez votre gratitude. Ce conseil est peut-être le plus important de tous. Les employés se heurtent à de nombreuses difficultés et prennent congé de leur famille pour se présenter à leur poste de travail virtuel. Pensez par exemple à rédiger un courriel personnalisé, à souligner l’apport d’un employé en mentionnant son nom pendant une vidéoconférence ou à envoyer un colis-surprise. Chaque petit geste d’appréciation peut aider vos employés à aller au bout de leur journée. 

À mesure que cette situation se poursuit, celle-ci pourrait avoir des répercussions majeures sur la situation économique des employeurs et des employés. Ajouté à l’isolement social, le stress financier peut aggraver la dépression et l’anxiété. Les entreprises peuvent jouer un rôle pivot en s’assurant que leurs employés gardent un lien avec leurs collègues et demeurent mobilisés au travail tout en gérant leur quotidien. 

Cette crise pourrait nous permettre de trouver de meilleures façons de travailler ainsi que de lutter contre la solitude et la dépression, qui étaient déjà en hausse. Ne serait-il pas merveilleux de s’unir dans la lutte, puis d’intégrer le monde d’après avec des employés plus mobilisés dans leurs fonctions et des entreprises mieux positionnées pour prospérer dans l’avenir?

Glassdoor

Ce billet a été publié à l’origine sur le site de Glassdoor, l’un des plus grands sites de recherche d’emploi et de recrutement au monde.

Voir tous les billets

Merci!

Vous recevrez notre prochaine infolettre dès qu’elle sera prête.

Abonnez-vous à notre infolettre

Obtenez les dernières nouvelles en matière de leadership éclairé de la part de Ceridian.
Veuillez consulter la politique de confidentialité de Ceridian pour en savoir plus.
×
Renseignez-vous sur nos produits, consultez notre documentation, et plus encore. Entrez votre requête dans le champ de recherche ci-dessus. Des résultats s’afficheront à mesure que des mots-clés sont saisis.