20 avril 2020

Liens sociaux, poursuite d’un objectif commun et information fiable : les clés de la santé mentale au temps de la COVID-19

Leagh Turner, présidente et chef de l’exploitation de Ceridian, nous fait part de trois éléments clés à prendre en considération pour favoriser la santé mentale des employés pendant la pandémie de COVID-19.

J’ai récemment animé un panel (en anglais) portant sur le thème de la santé mentale et réunissant trois personnes : Louise Bradley, présidente-directrice générale de la Commission de la santé mentale du Canada, John Foley, vice-président des RH pour le détaillant américain Builders FirstSource, et Rita Trichur, chroniqueuse au quotidien The Globe and Mail.

La question principale était la suivante : Comment pouvons-nous favoriser la santé mentale pendant la pandémie? Pendant une heure, la discussion a tourné autour du leadership, puis a bifurqué vers les liens sociaux et la solitude, la stigmatisation, la dépendance, la poursuite d’un objectif commun et l’exercice physique. La diversité des sujets abordés illustre à quel point la santé mentale est une question cruciale, d’une complexité et d’une portée considérables (billet en anglais). Parmi les nombreux points d’intérêt couverts, trois thèmes importants pour les dirigeants ont émergé.

L’importance de maintenir des liens sociaux

Nos invités ont indiqué que les gestionnaires devraient s’assurer de prendre des nouvelles de leurs employés, tant en équipe qu’individuellement, que ce soit par vidéoconférence, par courriel, par texto, par messagerie instantanée ou par téléphone, la plupart du temps pour leur parler du travail, mais parfois aussi simplement pour leur demander comment ils vont. Nous devons cependant nous rappeler que tous ne voient pas le maintien de liens sociaux de la même manière. Si les vidéoconférences peuvent s’avérer un baume pour les employés en carence d’interactions en personne, d’autres pourraient les percevoir comme une approche intrusive, qui fait soudainement entrer de nombreuses personnes dans leur intimité. Mais en somme, quelle que soit la méthode choisie, il faut se rappeler de prendre des nouvelles du travail et de la personne elle-même.

Dans le même ordre d’idées, il n’y a pas de mal à se débrancher. Les journées tendent à commencer plus tôt et à finir plus tard. Respectez les limites de vos collègues lorsque ceux-ci vous disent qu’ils ont terminé de travailler : c’est pour eux une façon de prendre soin de leur santé mentale.

La poursuite d’un objectif commun

Les gens veulent se sentir investis dans une cause plus grande qu’eux, comme le prouve le leitmotiv maintes fois entendu pendant la pandémie : « Nous sommes tous unis face à cette épreuve. » Et nous le sommes. Rappelons-nous cependant que certaines personnes sont encore plus investies que les autres : les travailleurs des services essentiels. Dans ce contexte, les dirigeants auraient intérêt à mettre l’accent sur ce que l’entreprise ou l’équipe accomplit pour les gens. C’est le moment ou jamais de montrer que, quel que soit notre secteur d’activité, ultimement, c’est à des personnes que nous offrons nos services, des personnes qui sont bien plus que simplement des « clients », des « consommateurs » ou des « acheteurs ». Pensez-y, en particulier si vous vous adressez à des travailleurs des services essentiels.

Assurons-nous par ailleurs de demeurer centrés sur notre propre raison d’être. Notre métier est une des facettes qui font de nous qui nous sommes, et le moment est tout indiqué pour réaffirmer notre rôle dans le grand ordre des choses.

Article connexe : Épauler des employés surchargés ou stressés

La puissance d’une information fiable

Le sentiment de perte de contrôle est chose commune pendant la pandémie. Le meilleur antidote est de se tenir bien informé en se basant sur une information fiable et exacte. Au travail, les dirigeants devraient consulter régulièrement l’information fournie par les autorités reconnues relativement à la COVID-19, comme l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ainsi que les organismes gouvernementaux fédéraux et provinciaux. Faites preuve de transparence lorsque vous rapportez à vos équipes les dernières nouvelles au sujet de l’entreprise, les renseignez sur les mesures prises pour assurer la poursuite des activités ou leur faites part de l’état d’esprit de leurs collègues.

Le même principe s’applique sur le plan personnel : cherchez l’information auprès de sources reconnues et respectées. Puis, lorsque vous relayez cette information à des enfants ou à des personnes âgées, basez-vous sur des faits et faites preuve de délicatesse. Cela dit, même lorsque l’information est fiable, il ne faut pas en abuser. Nous vivons dans un monde de connexion constante. Envisagez de limiter l’information à laquelle vous êtes exposé. Consultez des nouvelles provenant de sources fiables une ou deux fois par jour seulement, et résistez à la tentation de déroger à cette règle.

Ce n’est pas le moment de chercher à atteindre la perfection. Nous ne pouvons que faire de notre mieux.

Les entreprises et les dirigeants ont la responsabilité de créer un environnement qui promeut et favorise la santé mentale. J’irai même un peu plus loin : cette responsabilité nous incombe à tous, en particulier en ces temps extraordinaires où le leitmotiv « Nous sommes tous unis face à cette épreuve » prend tout son sens.

Merci infiniment à Mme Bradley, à M. Foley et à Mme Trichur d’avoir pris le temps de nous faire part de leur point de vue et de leur expertise sur ce sujet crucial. Ce que je retiens par-dessus tout de cette discussion d’une heure, c’est cette affirmation remplie de générosité et d’une admirable compassion : Ce n’est pas le moment de chercher à atteindre la perfection. Nous ne pouvons que faire de notre mieux.

 

Liens pertinents :

COVID-19: Mental Health Implications (Répercussions de la COVID-19 sur la santé mentale)

Norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail

Resources for employers to support the mental health of their workforce (Ressources pour aider les employeurs à favoriser la santé mentale de leurs effectifs)

 

Leagh Turner

Présidente de Ceridian, Mme Turner est responsable de la génération de revenus à l’échelle mondiale et de la direction des opérations quotidiennes. Elle supervise également la stratégie de mise en marché de l’entreprise ainsi que ses activités sur le terrain. Mme Turner défend ardemment la place des femmes aux postes de direction, et elle a été reconnue comme l’une des 100 Canadiennes les plus influentes par le Women’s Executive Network en 2016.

Voir tous les billets

Merci!

Vous recevrez notre prochaine infolettre dès qu’elle sera prête.

Abonnez-vous à notre infolettre

Obtenez les dernières nouvelles en matière de leadership éclairé de la part de Ceridian.
Veuillez consulter la politique de confidentialité de Ceridian pour en savoir plus.
×
Renseignez-vous sur nos produits, consultez notre documentation, et plus encore. Entrez votre requête dans le champ de recherche ci-dessus. Des résultats s’afficheront à mesure que des mots-clés sont saisis.