22 avril 2020

Trois mesures que les organismes du secteur public doivent prendre afin d’assurer l’avenir du travail

Alors que les organisations du secteur public font face à des pressions accrues d’offrir des services de plus en plus personnalisés et des résultats de valeur supérieure aux citoyens, le moment est venu de transformer la main-d’œuvre. Voici trois mesures que les organisations devraient adopter pour créer le bon effectif ayant les compétences requises pour aujourd’hui — et demain.

D’ici 2022, plus de 60 % du PIB mondial sera numérisé. La technologie influence presque tous les aspects de la vie dans nos collectivités et le rythme du changement technologique s’accélère plus rapidement que jamais. Dans ce nouveau monde numérique, les organisations de tous les secteurs sont soit à l’origine de ce changement, soit en mode de rattrapage.

Alors que les citoyens tirent parti de l’utilité de la technologie, leurs attentes changent. Ils s’attendent maintenant à ce que le même niveau de confort et de personnalisation dont ils reçoivent et jouissent à titre de consommateurs s’applique à d’autres facettes de leur vie — des soins de santé au lieu travail, en passant par leurs expériences avec les organismes du secteur public. Par conséquent, les organisations sont confrontées à une double exigence : elles doivent adopter la technologie pour répondre aux besoins et aux attentes des citoyens d’aujourd’hui ainsi que pour attirer la prochaine génération de talents.

 

Mesure no 1 : Optimiser la main-d’œuvre grâce à la technologie

Offrir des expériences personnalisées et de grande valeur aux citoyens demandera plus d’efforts et d’attention de la part de la main-d’œuvre du secteur public. Pourtant, comme les organismes sont sous pression pour « en faire plus avec moins », la solution ne sera pas simplement d’embaucher plus de personnes. En revanche, les organisations devront améliorer l’efficacité de la main-d’œuvre et rationaliser leurs opérations.

La technologie appropriée peut favoriser la productivité des organisations du secteur public, en commençant par l’exploitation des données afin de prendre des décisions éclairées au sujet de la planification et de la gestion de la main-d’œuvre. L’automatisation est également essentielle car elle permet aux organisations de réorienter les employés dans l’exécution de leurs tâches administratives répétitives vers l’amélioration de la prestation des services aux citoyens. Enfin, la technologie peut jouer un rôle en aidant les organismes du secteur public à gérer la conformité afin de mieux protéger les données et de minimiser les risques.

 

Mesure no 2 : Moderniser l’embauche et l’intégration

Les organismes du secteur public connaissent ce qu’on appelle souvent le « tsunami gris ». Au cours des cinq prochaines années, plus de la moitié de la main-d’œuvre fédérale des États-Unis pourrait être admissible à prendre leur retraite, et 70 % de ses cadres supérieurs atteindront l’âge de la retraite. Parallèlement, la vaste transformation numérique signifie un besoin important de compétences technologiques, un secteur où ce besoin fait défaut dans le secteur public. Selon un sondage mené par Deloitte auprès de plus de 1 200 fonctionnaires dans plus de 70 pays,  81 % ont déclaré que leurs capacités numériques sont inférieures à celles du secteur privé des États-Unis.

Les employés de la génération du « millénaire » et de la génération Z qui assurent la relève de la main d’œuvre ont souvent des attentes et des besoins différents du milieu de travail. Un sondage de Ceridian mené en 2018 conclut que ces jeunes travailleurs cherchent de nouveaux défis et de réelles opportunités de carrière. Seulement 51 % des répondants ont l’impression d’avoir une influence sur la collectivité ; toutefois, 92 % de ceux qui estiment qu’ils contribuent de façon positive sont satisfaits de leur travail (comparativement à seulement 58 % de ceux qui n’estiment pas contribuer à la société).

Même si les jeunes générations sont plus technophiles qu’auparavant, la concurrence est forte entre les industries lorsqu’il s’agit d’attirer des employés qui possèdent les compétences demandées. Afin de s’assurer de disposer du personnel approprié, possédant le talent adéquat ainsi que les compétences requises, les organismes du secteur public devront réinventer leurs processus pour mieux attirer les talents de la génération du millénaire et de la génération Z. Cela commence par convaincre les candidats que le secteur public d’aujourd’hui peut leur offrir des possibilités d’apprentissage, de progression professionnelle et de marquer leur empreinte — le tout à partir d’un milieu de travail moderne et axé sur la technologie.

 

Mesure no 3 : Fidéliser vos employés pour favoriser la rétention du personnel

Le coût de l’attrition est élevé. Il frappe durement les organisations, non seulement parce que cela coûte du temps et de l’argent d’embaucher un nouvel employé, mais aussi en raison des coûts cachés associés à l’épuisement professionnel, les heures supplémentaires et l’absentéisme. Les jeunes générations sont bien connues pour leur aisance de changer d’emplois afin de trouver l’environnement qui leur conviendra le mieux en fonction de leurs besoins et valeurs individuels. Il ne suffit pas en effet d’attirer les meilleurs talents avec des promesses — les organisations doivent favoriser une culture de travail motivante et l’expérience des employés.

La technologie est encore une fois essentielle à l’élaboration des bonnes stratégies d’embauche et de rétention du personnel en matière de la main-d’œuvre du secteur public. L’implication commence le premier jour de travail avec une expérience d’accueil et d’intégration bien planifiée et exécutée. Les plateformes d’apprentissage permettent aux employés de mieux gérer l’acquisition des compétences et le perfectionnement professionnel, tandis que les outils de planification de la relève aident les organismes à identifier et à faire évoluer la prochaine génération de dirigeants. De plus, les sondages numériques effectués auprès des employés sont souvent faciles à administrer, ce qui donne aux gestionnaires un aperçu essentiel de l’engagement des employés afin qu’ils puissent prendre des mesures en temps réel pour améliorer l’expérience des employés.

L’avenir, c’est maintenant

Le moment est venu de transformer la main-d’œuvre dans le secteur public. Servir la population avec succès dans un monde numérique commence par mettre en place une bonne stratégie pour surmonter des obstacles comme les lacunes de compétences en matière de la technologie de l’information, la difficulté d’attirer les jeunes talents et la nécessité de faire plus avec moins.

À lire : COVID-19 crisis: Start closing the public sector technology gap today

Merci!

Vous recevrez notre prochaine infolettre dès qu’elle sera prête.

Abonnez-vous à notre infolettre

Obtenez les dernières nouvelles en matière de leadership éclairé de la part de Ceridian.
Veuillez consulter la politique de confidentialité de Ceridian pour en savoir plus.
×
Renseignez-vous sur nos produits, consultez notre documentation, et plus encore. Entrez votre requête dans le champ de recherche ci-dessus. Des résultats s’afficheront à mesure que des mots-clés sont saisis.